If you are looking for EIA UK, it's overhere.

Pas un de plus: une autre voix pour la forêt réduite au silence à Madagascar

Le 15 mai, Christopher Magnenjiky a été arrêté et accusé de rébellion, de désobéissance civile et d’«outrage à personne publique ». Demain, un juge devrait prendre une décision sur le sort de Christopher. Beaucoup craignent que Christopher rejoigne la longue liste des militants emprisonnés injustement à Madagascar, simplement parce qu'ils défient les activités illicites des barons du bois de rose et des responsables corrompus qui les protègent.

Christopher est maintenant détenu à la prison centrale de Maroantsetra. Son cas ressemble énormément à ceux des précédents militants incarcérés à Madagascar pour lesquels obtenir les documents officiels qui justifient l’arrêt est presque impossible. Les accusations infondées, y compris la «rébellion» et le «manque de respect», sont de maigres justifications pour la détention. Le procès quant à lui est gardé aussi confidentiel que possible.

Selon Amnesty International, la détention actuelle de Christopher est elle-même illégale. Tamara Léger, Conseillère du Programme Madagascar, explique: « Alors que Christopher est toujours présumé innocent selon la loi, il a déjà passé plus de trois semaines derrière les barreaux à la prison de Maroantsetra et sa demande de mise en liberté provisoire a été refusée. Cela viole la propre Constitution malgache selon laquelle la détention provisoire ne doit être utilisée que dans des circonstances exceptionnelles. »

Christopher a 46 ans et est père de quatre enfants. Il travaille comme professeur d'anglais dans une école secondaire locale et est le responsable communication de la Coalition Lampogno, un réseau environnemental malgache bien connu. Clovis Razafimalala, coordinateur de la Coalition et lauréat 2018 du Prix German Afrique, a été emprisonné 10 mois l’an dernier à Madagascar. Selon Clovis, le cas de Christopher reflète le sien: «Christopher est mon collègue. Comme moi, il essaie d'aider son peuple et de protéger notre environnement exceptionnel. Et comme moi, il a élevé la voix contre le trafic de bois de rose à Madagascar et il a été arrêté. Je ne veux pas qu’il souffre ce que j'ai souffert ».

Le trafic de bois de rose est aujourd’hui le plus important crime international touchant aux espèces sauvages. Il éclipse le trafic d’ivoire, des cornes de rhinocéros, des peaux de tigres et des pangolins. Des cargaisons de bois de rose valant des millions de dollars ont été exportés clandestinement depuis Madagascar au cours de la dernière décennie. Les 183 États Membres de la Convention internationale sur les espèces menacées (CITES) ont demandé à plusieurs reprises à Madagascar de concentrer ses efforts de mise en œuvre de la loi contre les véritables criminels, ceux qui profitent de l’exploitation illégale de forêts irremplaçables et de la dégradation des modes de vie locaux. À ce jour, pas un seul baron du bois de rose n'a été emprisonné à Madagascar ou tenu responsable des activités criminelles. Au lieu de cela, ce sont ceux qui combattent ces crimes qui sont condamnées à la prison.

Une prise de conscience prend forme à l’échelle du globe concernant le destin parfois tragique des défenseurs de l’environnement et de leurs familles, présents sur le front tous les jours et réduits au silence, menacés ou même assassinés. L’association à but non lucratif REVERB, qui s’appuie sur la puissance de la musique live en concert pour créer un changement positif pour les gens et la planète, met en avant trois défenseurs de la Terre lors des tournées estivales des Maroon 5, Barenaked Ladies et Dead & Company. Les fans de ces groupes mondialement connus ont l’opportunité d’écrire des messages de solidarité directement à Diana Rios du Pérou, à William Aljure de Colombie et à Clovis Razafimalala de Madagascar.

La pression internationale a par le passé aidé à protéger et libérer de nombreux militants environnementaux et luttant pour les droits humains. Razafimalala est optimiste: « Je ne serai pas vaincu et je continuerai à lutter contre toutes les formes d'injustices et d'exploitations abusives de nos ressources naturelles. Je donnerai ma vie pour les forêts et la biodiversité de Madagascar, car notre futur en dépend ».

Quel que soit ce que tribunal de Madagascar décide demain, le monde est témoin et les gens à travers le monde sont prêts à se lever pour défendre Christopher Magnenjiky, ainsi que les autres innombrables défenseurs qui se battent pour protéger leurs modes de vie et la biodiversité de la corruption et la cupidité.

M. Christian Ntsay a pris ses fonctions cette semaine en tant que nouveau Premier ministre de Madagascar. Ntsay devrait utiliser son mandat pour mettre fin au patronage des criminels par les responsables publiques corrompus et protéger ceux qui travaillent réellement au service de la conservation des ressources du pays.

View all Blog Posts

Recent Blog Posts

Seizing the Moment: How Ghana Can End the Destruction of the Illegal Rosewood Trade Now
07/21/2020
As exports and imports worldwide are estimated to be at their lowest levels in four years due to the impact of COVID-19, Ghana, a key epicenter of the rosewood trade in West Africa, is no exception to this trend.
Civil Society Statement on the Weakening of Institutions and Governance in the Forest Sector
03/13/2020
Civil Society Statement on the Weakening of Institutions and Governance in the Forest Sector

Recent Reports

Cashing-In On Chaos
06/03/2020
Environmental Investigation Agency (EIA)’s three-year investigation into the Senegal-Gambia-China rosewood traffic uncovered unprecedented evidence on a series of major forest crimes.
Mukula Cartel
12/05/2019
In Zambia the Environmental Investigation Agency (EIA) found that a handful of very high profile figures have apparently orchestrated and facilitated massive trafficking operations for years that are driving mukula rosewood trees to the edge of commercial extinction, devastating vulnerable forests and threatening communities’ livelihoods.

Recent Press Releases

Amazon in Emergency
08/13/2020
Through a public letter addressed to the President of Peru, Martin Vizcarra, more than a hundred organizations of Peruvian and international civil society ask for the implementation of urgent and immediate measures, in view of the deaths of hundreds of indigenous people from the Amazon due to COVID-19, and to start the dialogue demanded by the national indigenous organization AIDESEP more than a month ago.
Amazonía en Emergencia
08/13/2020
Mediante una carta pública dirigida al Presidente del Perú, Martín Vizcarra, más de cien organizaciones de la sociedad civil peruana e internacional solicitan la implementación de medidas urgentes e inmediatas ante la muerte de cientos de indígenas amazónicos debido al COVID-19 y que se inicie el diálogo exigido por la organización indígena AIDESEP y sus bases hace más de un mes.

Recent Videos

Mukula Cartel
12/05/2019
In Zambia the Environmental Investigation Agency (EIA) found that a handful of very high profile figures have apparently orchestrated and facilitated massive trafficking operations for years that are driving mukula rosewood trees to the edge of commercial extinction, devastating vulnerable forests and threatening communities’ livelihoods
Raw Intelligence: GOCA
10/18/2019
Mr. Lu is the Secretary of the Association of Overseas Chinese in Gabon and a leading figure in the Forest Union of the Asian Industry in Gabon (UFIAG). He doesn’t miss an opportunity to publicly defend Chinese logging companies in Gabon, and to assert that these entrepreneurs operate with the best of intentions.
Follow us @eiaenvironment on twitter for the latest updates!